MAURITANIE AVENTURE - Voyage entre désert, oasis et océan ...
© www.mauritanie-aventure.com - Contacts
Accueil Qui sommes nous ? Téléchargements Contactez-nous
Mise à jour le 07/07/2017
Accueil Circuits Camping Cars Circuits 4x4 Autres Circuits Infos Voyages Infos Sécurité Téléchargements Paiement en ligne Hébergements Véhicules Récits de Voyages Images de Voyages Films de Voyages Articles de Presse Qui sommes-nous Contacts La Mauritanie Liens Favoris Plan du site
Accueil Autres Circuits Randonnées pédestres Les imraguens
Accueil Autres Circuits Randonnées pédestres Les imraguens
Voyages camping cars 2018 : dates, tarif, bulletin de réservation, conseils pratiques, …
Les imraguens

Marginaux dans leur pays, ces hommes du poisson, vivent sur la plage de cette côte désertique, là où les dunes viennent mourir dans l’Océan Atlantique.
Anciens esclaves des Maures, leurs maîtres leur donnaient protection en échange de taxes, les principales étaient le ghafer* et le horma*.
Ces taxes n’étaient payées que par les affranchis, ceux qui avaient pu racheter leur liberté, les autres, les captifs, donnaient toute leur production au maître, ne gardant que de quoi se nourrir et se vêtir.
Cette période est heureusement révolue.
Farouchement attachés à leur mode de vie, ils ont acquis une image de pêcheurs de légende, en associant les dauphins à leur pêche collective, et restent pourtant bien mystérieux du fait de leur mode de vie en circuit fermé.
Ils se nourrissent de mulets essentiellement, bouillis dans l’eau de mer ou séchés, parfois rôtis sur la braise (peu de bois), à l’étouffé dans le sable.
Ils sont régulièrement approvisionnés en céréales, riz et pâtes, et parfois en légumes, au moins dans les villages les plus proches de Nouakchott. Mais leur mode de vie ne s’est pas transformé radicalement.
L’approvisionnement en eau potable est le problème essentiel des Imraguens.

ghafer* : taxe de protection du village.
horma* : taxe de pêche, un poisson par homme et par jour de pêche.


Le Banc d'Arguin, réserve naturelle sur la côte Saharienne de la Mauritanie, constitue l'un des plus prodigieux rassemblements d'oiseaux marins de la planète.

C’est un saisissant contraste entre désert de dunes de sable, lagunes côtières, petites îles et eaux littorales.


En savoir plus sur le Parc National …

Parc National du Banc d’Arguin La Méduse et son radeau


Chacun d’entre nous connaît le tableau, "Le radeau de la Méduse" et en a vu au moins une fois une reproduction, les amateurs de peinture savent l'apprécier à sa juste valeur, mais peu connaissent l'histoire et le drame derrière la toile.

Ce naufrage, aujourd’hui tombé dans l’oubli, eut un très fort retentissement à l’époque.

En savoir plus sur le radeau de la Méduse ...